Variétés plantées en graine : Tomate Lustro hybride F1 (Lucien Clause) et Tomate cerise (Lucien Clause)
Prix du paquet de graines :
Date de plantation : 23 avril 2008
Quantité plantée : 1 dizaine de graines de chaque dans des petits pots de terreau
Date de sortie de terre : étalée sur la 1ère quinzaine de mai
Date de repiquage en pleine terre : 1 pied le 17 mai + une vingtaine de pieds le 1er juin

Repiquer les tomates

Autres variétés récupérées en plant chez les voisins : Fournaise, Merveille des marchés et Saint-Pierre
Date de repiquage en pleine terre : 32 pieds le 17 mai
Maladie ou insectes : pour lutter contre les parasites, plantation de graines d'œillets d'inde le 25 mai (puis le 1er juin) entre les pieds de tomates. Ensuite suppression des feuilles un peu "malades" chaque semaine. Aucun traitement utilisé, même pas de bouillie bordelaise.
Date de la première récolte : 15 juillet 2008

Date de la dernière récolte : 20 septembre 2008
Quantité récoltée :
Notre avis gustatif : goût incomparable par rapport aux tomates du commerce. Un concentré de saveurs. Tomates bien charnues.

Une récolte de tomates cerises :

Comment repiquer les tomates en pleine terre ?
Nous avons repiqué les tomates à 50 centimètres l'une de l'autre, en lignes distantes de 90 centimètres. On peut planter les tomates plus serrées mais notre jardin est suffisamment grand pour se permettre d'espacer les plantations et ainsi mieux circuler entre les rangs.

Nous avons acheté des piquets torsadés en acier galvanisé (en lot de 10 chez Gamme Vert) pour tuteurer les tomates. Il est en effet déconseillé d'utiliser des piquets en bois (soit ils sont traités et ce n'est pas bon pour les tomates, soit ils sont non traités et portent alors des germes et vermines) ou des piquets en acier rouillé.

On peut utiliser ces tuteurs torsadés comme de simples supports pour les plants de tomates ou bien comme de véritables guides qui vont soutenir la croissance du plant. Difficile de décrire la technique, globalement c'est le piquet qui s'enroule autour du pied de tomate (et non l'inverse). On le voit sur la photo ci-dessous, la tige du plant de tomate reste bien droite.

Piquet de tomate

Comment tailler les tomates ?
Vaste sujet que celui de la taille des tomates. Et les explications sont souvent obscures pour le jardinier amateur. Essayons de reprendre dans l'ordre pour apprendre une méthode simple pour tailler ses tomates.

  • la taille des tomates est-elle nécessaire ?

La taille des tomates, sauf quelques variétés spécifiques, est nécessaire car la croissance du pied de tomate est sans fin tant qu'il y a suffisamment de soleil. A défaut de taille, vous obtiendrez beaucoup de branches et de ramifications au détriment des fruits (moins gros, maturation ralentie voire inachevée) d'une part et avec un affaiblissement de la plante d'autre part (le pied de tomate sera plus sensible aux maladies s'il n'est pas taillé : à cause du contact plus important avec le sol et de la difficulté de "nourrir" toute la plante en cas de stress climatique (froid, humidité, etc.)

  • au minimum, que faut-il tailler sur les pieds de tomates ?

Le truc le plus simple à retenir dans la taille des tomates c'est déjà de couper tout ce qui pourrait être en contact avec le sol - sauf la tige principale bien sûr ;-). Dans le cas des tomates cerises, il est conseillé de ne rien tailler d'autres, sauf pour limiter éventuellement les dimensions du "buisson" qu'on obtient.
Pour notre part, nous allons essayer une taille assez limitée : suppression de branches et des feuilles qui touchent le sol et de celles qui sont en contact avec un autre pied de tomate, pour limiter la propagation des maladies. Plus quelques gourmands coupés pour garantir le maintien du pied de tomate le long de son tuteur.
L'observation nous a montré au cours de l'été que les feuilles qui deviennent malades sont toujours celles en contact avec le sol ou à proximité.

  • c'est quoi un "gourmand" de tomates ?

Un gourmand de tomate est une nouvelle tige qui pousse à l'aisselle d'une feuille, comme illustré par la photo ci-dessous. Le gourmand doit son nom au fait qu'il pompe beaucoup de sève au détriment du reste de la plante, ce qui limite le développement et la maturation des tomates par exemple. Si on laisse pousser un gourmand, il devient une nouvelle ramification de la plante avec des feuilles, des fleurs et de nouveaux gourmands qui se développeront à leur tour. Et ainsi de suite. On obtient alors un gros buisson tombant ce qui n'est pas bon pour la production saine de tomates.

  • quelle méthode simple pour tailler ses tomates ?

Une seule tige principale qui monte jusqu'à 1 mètre suffit pour produire de belles tomates en quantité suffisante, c'est d'ailleurs le choix de nombreux experts dans la taille des tomates. Ce qui signifie que les erreurs de taille (trop sévère par exemple) ne sont pas très graves, sauf si c'est tardif dans la croissance de la plante. Pour le détail, mieux vaut une bonne vidéo que de longues explications :
- Vidéo France 3
- Autres vidéos :


Pincement des gourmands de tomates

Couper les gourmands de tomates


  • quel est le meilleur moment pour tailler ses tomates ?

Il est conseillé de tailler ses tomates tôt le matin (pour une question de turgescence des tiges). Cela se fait en pinçant avec les ongles ou avec un ciseau de jardin. Les experts taillent au moins une fois par semaine leurs tomates mais il n'y a pas de règles rigides. Le tout est de ne pas trop attendre, sans quoi les gourmands seront devenus de vraies branches difficiles à tailler.