Bio et bon : des conseils pour bien jardiner bio et bon !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 10 janvier 2010

Guide et avis pour choisir un lave-vaisselle performant ?

Jardiner. Cuisiner. Déguster. Chez nous c'est bio et bon. Mais forcément cela entraine un peu, beaucoup mais jamais passionnément de vaisselle ! Nous avons donc décidé d'acheter un lave-vaisselle, sachant qu'on devrait ainsi économiser de l'eau et de l'énergie. Sur la base de nos recherches, voici les critères importants que nous avons relevés pour faire le bon choix lors de l'achat d'un lave-vaisselle. Ces infos et notre avis sur les lave-vaisselle sont une synthèse de ce qu'on nous avons trouvé sur Internet et dans les magazines spécialisés, dont le très recommandé UFC-Que Choisir.

Capacité du lave-vaisselle :
Nous sommes 2 à la maison, bientôt 3 et sans doute davantage par la suite. Et même à 2, en cuisinant on utilise forcément plus de vaisselle. Nous optons donc pour un lave-vaisselle de 12 couverts. Que signifie 1 couvert pour un lave-vaisselle ? C'est un terme normalisé, 1 couvert recouvre l'ensemble de ces éléments : 1 assiette plate, 1 assiette creuse, 1 assiette à dessert, 1 tasse et sa soucoupe, 1 verre, 1 couteau, 1 fourchette et 3 cuillères. Un lave-vaisselle pour 12 couverts peut contenir (en rangeant tout à la perfection...) 12 fois toutes ces pièces, avec en plus 1 plat ovale, 2 saladiers ronds, 1 bol, 3 cuillères et 1 fourchette de service !!!

Consommation d'eau du lave-vaisselle :
La consommation d'eau d'un lave-vaisselle varie en général entre 13 et 20 l d'eau pour le programme principal, légèrement moins en passant par le programme économique (mais parfois plus). Au delà de 16 litres, il vaut mieux ne pas acheter l'appareil. Ne pas oublier que la consommation d'énergie sera d'autant plus grande que la quantité d'eau à chauffer sera importante. On y perd donc sur les 2 fronts.

Consommation d'énergie :
Ce critère aura une incidence directe sur la facture d'électricité. De combien ? La consommation des lave-vaisselle que l'on a regardés varient entre 1,2 et 1,8 kWh pour un cycle de lavage en mode normal (0,8 à 1,3 kWh en mode éco). Sur une année, ce n'est pas excessif, mais sur une durée de vie d'un lave-vaisselle (au moins 10 ans), cela peut faire une différence de plusieurs centaines d'euros, sans compter l'augmentation du coût de l'électricité. Ce qui signifie qu'il est rentable de payer 50 ou 100 euros de plus un lave-vaisselle s'il consomme moins qu'un autre (à volume et fonctionnement équivalents). Au delà de 1,4 kWh pour un cycle normal, il vaut mieux passer son chemin.


Performance et efficacité :
L'efficacité d'un lave-vaisselle s'évalue sur 3 aspects : efficacité de lavage, efficacité de rinçage et efficacité de séchage. Pour comparer l'efficacité des appareils, c'est assez délicat, les données "constructeurs" ne peuvent pas être comparées, c'est là qu'il faut se fier aux études comparatives indépendantes (UFC Que Choisir ou autre qui font des tests "normés"), aux forum (mais cela devient très subjectif), sans oublier l'avis de vos amis et familles.
En général, il n'y a pas de problème sur le séchage avec les appareils récents, par contre question lavage et rinçage, les performances sont variables.

Niveau sonore du lave-vaisselle:
C'est un point non négligeable pour s'endormir en toute tranquillité quand l'appareil fonctionne la nuit (heure creuse, ...), pour discuter, jouer ou regarder la télé sans bruit parasite, pour rester "amis" avec ses voisins qui habitent en dessous... Il est préférable de choisir un lave-vaisselle affichant un niveau sonore inférieur à 50 dB(A).

Sécurité et protection contre les inondations :
Le cycle d'un lave-vaisselle peut durer jusqu'à 3 ou 4 heures, il est clair qu'on ne va pas rester à attendre à côté. Hors un lave-vaisselle est connecté au réseau d'eau et peut ainsi être à l'origine d'inondation, ce qui peut être fort préjudiciable. Il est donc conseillé de choisir un appareil "anti-inondation" qui détectent les anomalies (ouverture de la porte pendant le fonctionnement, tuyau de vidange bouché, blocage des bras d'aspersion, défaut de l'électrovanne, ...) et empêchent alors les débordements.

Options utiles :
Le départ différé est utile pour faire tourner l'appareil à une heure précise (quand on n'est pas là ou pour viser les heures creuses pour l'électricité). Certains lave-vaisselle sont équipés de voyants ou de jauges visibles pour visualiser la manque de produits de rinçage et de sel régénérant. Une hauteur de panier variable et/ou bien des aménagements bien pensés sont utiles pour laver les plats, casseroles, grands verres, etc. Enfin, pour ceux qui disposent ou disposeront d'une source d'eau chaude à bas coût à la maison, certains lave-vaisselle disposent d'un raccordement à l'eau chaude, évitant ainsi au lave-vaisselle de consommer de l'électricité pour chauffer l'eau.


Nous vous indiquerons prochainement notre choix final de lave-vaisselle sur la base de notre comparatif, de ces critères et du prix !


N'hésitez pas à laisser un commentaire pour indiquer si cet article vous est utile et pour partager vos bonnes affaires pour acheter un lave-vaisselle ou votre appréciation sur les différents modèles de lave-vaisselle.

Complément : voici notre choix final de lave-vaisselle, le modèle SMS50M08FR de chez BOSCH.

  • Capacité du lave-vaisselle : 13 couverts
  • Consommation d'eau du lave-vaisselle : 12l d'eau en mode éco (celui qu'on utilise à chaque fois).
  • Consommation d'énergie : 1.05 kWh par cycle en mode éco
  • Performance et efficacité : après un mois d'utilisation, nous en sommes très satisfaits. Il faut juste ne pas attendre un séchage parfait lorsqu'on utilise le mode "rapide".
  • Niveau sonore du lave-vaisselle : 48dB selon les données constructeur. Nous mesurerons le niveau sonore à l'occasion mais il faut reconnaitre que le bruit généré, même assez faible, ne permet pas de lire avec concentration juste à côté de l'appareil (le bruit étant répétitif).
  • Sécurité et protection contre les inondations : système aquaStop, avec garantie contre l'inondation durant toute la vie de l'appareil
  • Options utiles : afficheur digital de temps restant (à l'usage, c'est utile), départ différé, voyants pour le manque de sel et de liquide, paniers réglables en hauteur, petit tiroir pour poser les couteaux à plat, AquaSensor qui détecte le degré de salissure (on n'est pas allé vérifier...), Capacité Variable Automatique qui reconnait la charge de vaisselle (le temps affiché pour le cycle de lavage n'est pas toujours identique, donc a priori cela marche), sécurité enfant.
  • Couleur : couleur INOX (s'insère mieux à l'esprit de notre cuisine)

Lave-vaisselle BOSCH

Nous l'avons acheté chez UBALDI pour le prix, le sérieux et la livraison par 2 livreurs (on n'a pas besoin d'aider à porter...) jusque dans la cuisine. Le prix TTC de ce lave-vaisselle, livraison comprise, était de 490 euros (prix catalogue Bosch à 829,99 €).
Pour ceux qui ont un budget plus conséquent, on conseille aussi les lave-vaisselle MIELE qui, d'après nos recherches et nos contacts, sont très très bien.

samedi 26 juillet 2008

Guide et avis pour choisir un congélateur performant ?

Pour conserver tous nos fruits et légumes récoltés au jardin et en profiter ainsi toute l'année, nous avons choisi d'acheter un congélateur. Sur la base de nos recherches, voici les critères importants que nous avons relevés pour faire le bon choix lors de l'achat d'un congélateur. Ces infos et notre avis sur les congélateurs sont une synthèse de ce qu'on nous avons trouvé sur Internet et dans les magazines spécialisés, dont le très recommandé UFC-Que Choisir.
Nous sommes partis sur un congélateur-armoire pour pouvoir ranger et choisir plus facilement les aliments. On met sans doute moins de choses dans un tel congélateur que dans un congélateur-coffre mais cela permet de mieux gérer les stocks et évite d'avoir trop de produits congelés par rapport à ce qu'on consomme.

Plage de température de fonctionnement ou classe climatique :
Plage de température (mini et maxi) dans la pièce pour que le congélateur fonctionne correctement. Cette plage est variable suivant les modèles, un congélateur de la marque Sélecline par exemple ne fonctionne pas bien sous 18°C, il est alors important de ne pas placer ce type de congélateur dans un pièce non chauffée en hiver (sous-sol, cave, etc.). Dans notre cas, le congélateur sera placé au sous-sol dont la température varie grosso modo de 15 à 25-30 °C sur l'année.

Nos recherches nous ont montré que la plage de température de fonctionnement n'est pas toujours indiquée dans les publicités et fiches techniques des congélateurs. A la place, on y trouve la classe climatique via les symboles suivants :

  • N : tempérée -> mini +16°C à maxi +32°C
  • SN : tempérée élargie -> mini +10°C à maxi +32°C
  • N-ST : tempérée à subtropicale -> mini +16°C à maxi +38°C
  • ST : subtropicale -> mini +18°C à maxi +38°C
  • T : Tropicale -> mini +18°C à maxi +43°C
  • SN-T : tropicale élargie -> mini +10°C à maxi +43°C
  • SN-ST : subtropicale élargie -> mini +10°C à maxi +43°C


Pouvoir de congélation ou capacité de congélation :
C'est la capacité du congélateur à refroidir et congeler (température inférieure à -18°C, -24°C pour la surgélation) le plus rapidement possible les aliments que l'on met dedans. Les performances des congélateurs sur ce point sont variables, allant du simple au double : entre 8-10 et 16-20 kg en 24H. Nous comptons congeler des quantités modérées (une récolte de légume par exemple) et non un sanglier tout entier, ce critère ne sera donc pas prioritaire pour nous. Par contre nous mettrons des aliments "maison" à température ambiante à l'intérieur du congélateur, d'où l'importance de prendre un congélateur 4 étoiles et non 3 étoiles

Consommation d'énergie :
Ce critère aura une incidence directe sur la facture d'électricité. De combien ? La consommation des congélateurs que l'on a regardés varient entre 0,65 et 1,20 kWh ce qui correspond à un coût entre 25 et 50 euros par an. Sur une année, ce n'est pas excessif, mais sur une durée de vie d'un congélateur (au moins 10 ans), cela peut faire une différence de plusieurs centaines d'euros, sans compter l'augmentation du coût de l'électricité. Ce qui signifie qu'il est rentable de payer 50 ou 100 euros de plus un congélateur s'il consomme moins qu'un autre (à volume et fonctionnement équivalents). D'après nos recherches, les congélateurs à froid ventilé (appelés aussi congélateurs no frost) sont encore trop gourmands en électricité. Ils évitent peut-être un dégivrage de temps en temps mais les économies réalisées à l'achat ou en coût de fonctionnement nous ont incités à ne pas retenir cette option.

Autonomie ou niveau d'isolation :
Ce critère correspond au temps pendant lequel le congélateur va conserver les aliments à une température acceptable (<-10°C) lors d'une panne d'électricité. Au delà de ce temps d'autonomie, le contenu du congélateur doit être jeté (ou mangé immédiatement). Ce critère nous paraît important compte tenu des coupures de courant que peut connaitre une maison ou le réseau EDF. En effet, il est probable que ce type de panne de courant soit de plus en plus fréquent à l'avenir (ouverture du marché, augmentation des tempêtes avec le réchauffement climatique, etc.). Les performances des congélateurs au niveau de l'autonomie vont de moins de 24H à plus de 48H.

Indicateur de température :
Un indicateur de température permet de vérifier en un coup d'œil que le congélateur fonctionne correctement. Certains appareils affichent la température à l'extérieur ce qui nous semble bien pratique, d'autres vont plus simplement présenter un voyant coloré. Certains congélateurs sont désormais pourvus d'une alarme sonore indiquant un problème de température ou un mauvaise fermeture de la porte.

Bruit :
Ce critère nous importe assez peu, dans la mesure du raisonnable, compte-tenu du placement de notre congélateur dans le sous-sol de la maison (les chambres étant de plus à l'étage et non au rez-de-chaussée).

Fiabilité des marques :
D'après les enquêtes Que Choisir et sans dévoiler les résultats disponibles pour leurs abonnés, les meilleures marques de congélateurs sont Liebherr et Bosch et les plus mauvaises marques de congélateurs, les moins fiables (pannes, problèmes) seraient Ariston et Thomson.

Nous vous indiquerons prochainement notre choix final de congélateur sur la base de notre comparatif, de ces critères et du prix !


N'hésitez pas à laisser un commentaire pour indiquer si cet article vous est utile et pour partager vos bonnes affaires pour acheter un congélateur ou votre appréciation sur les différents modèles de congélateurs.

vendredi 25 juillet 2008

Notre choix final pour un congélateur

Une fois les critères fixés pour faire le bon choix de congélateur armoire, nous avons fait le tour des magasins Conforama, But, Darty et Boulanger pour faire la comparaison des congélateurs.

Il y a finalement que très peu de choix de congélateur dans ces magasins : 2 ou 3 références seulement dans la gamme de volume souhaité.

Nous avons ensuite recherché sur Internet un site marchand de congélateurs avec une offre assez large pour pouvoir réaliser une véritable comparaison. Pour ce type de gros électroménager, il n'y a pas beaucoup de sites Internet qui proposent beaucoup de congélateurs, nous avons retenu MaisMoinsCher.com où l'on trouve un vaste choix de références de congélateurs dans de nombreuses marques comme Liebherr, Bosch, Electrolux, Siemens, Brandt, Whirlpool.

Une quarantaine de congélateurs répondait au critère d'un volume > 210 L qu'on s'était fixé. Tous avaient une plage de température de fonctionnement SN-T : 10 à 43°C. La hauteur de certains était trop importante, le plafond de notre sous-sol étant assez bas. Certains autres congélateurs ont été écartés pour une consommation électrique supérieure à 0,80 Kwh/24H, d'autres pour une autonomie trop faible <35H en cas de panne de courant.

La présence d'un affichage de la température et la présence d'une big-box ou d'un système vario-space furent aussi des critères pris en compte pour le choix du congélateur. Ce travail de comparaison nous a amené à retenir 2 modèles de congélateurs répondant à tous nos critères :

  • congélateur Brandt UD 2330
  • congélateur Liebherr GSS3156


Nous avons alors à ce stade comparé les prix de ces congélateurs sur l'ensemble des sites Internet en prenant en compte les frais de livraison et une garantie de 2 ans. Le congélateur Brandt UD 2330 est au prix le plus bas sur le site MaisMoinsCher.com alors que le congélateur Liebherr GSS3156 est moins cher sur le site VPCBoost. Nous avons finalement choisi le congélateur Liebherr pour son volume plus grand et la fiabilité supérieure de la marque Liebherr.


Nous avons ainsi acheté le congélateur Liebherr GSS3156 au prix TTC de 630 euros (livraison et garantie 2 ans comprises). Le site VPCBoost a une bonne renommée après recherche et en effet nous n'avons pas été déçus, au contraire. Le seul "reproche" est d'avoir reçu le congélateur plus vite que prévu, 4 jours au lieu de 10 jours. Du coup nous n'étions pas présents, mais le livreur est revenu à notre demande 2 jours plus tard sans le moindre soucis. Nous sommes très satisfaits de ce congélateur qui nous a déjà permis de congeler de nombreux légumes du jardin et petits plats pour l'hiver.